Selon les chiffres du site Statista, 50% des jeunes âgés entre 18-30 ans en 2018 n’avaient pas confiance en eux dont 10% pas du tout.

Confiance et estime de soi

C’est un vaste et complexe sujet qui mérite d’être mis en lumière car il nous concerne tous. Il est normal de s’interroger sur sa confiance et son estime en soi. 

L’estime de soi est la valeur que l’on s’accorde. Elle est universelle. Chaque personne a plus ou moins une idée de qui elle est et s’en fait une image. Quelle image avez-vous de vous-même ? Quelle idée avez-vous de vous ? Est ce que cette idée est plutôt positive ou négative ? L’estime de soi est plutôt une évaluation cognitive de soi-même alors que la confiance en soi est plutôt un sentiment. Plus cette valeur est positive, plus le degré d’estime est ainsi élevé. Plus elle est négative, plus la personne se mésestime. La présence de ce sentiment personnel trouve son origine dans la relation à autrui, telle qu’elle s’est jouée dans l’enfance et l’adolescence. 

Les 3 piliers de l’estime de soi :

– la réussite sociale et amicale,

– la réussite amoureuse et sexuelle

– la réussite professionnelle et financière

Les 4 ennemis de l’estime de soi :

– se comparer aux autres,

– le manque de confiance en soi,

– la culpabilité,

– la honte

La confiance en soi se nourrit de l’action. Ce sont nos réussites qui viennent la renforcer ainsi que nos capacités à apprendre de nos échecs. Ces deux choses sont de paires et fonctionnent ensemble. Elles viennent s’alimenter.

La pensée dominante chez une personne ayant confiance en elle, va apparaître comme une sorte d’évidence, « je mérite le meilleur » et « je peux l’obtenir ». Elle renvoie au fait de se sentir capable de relever des défis, des nouveaux challenge, par exemple.

Porter un regard sur soi, un regard bienveillant. Cela s’apprend dès l’enfance, grâce aux parents qui accueillent nos émotions, qui nous font se sentir important.

Si vous en avez manqué, vous pouvez développer votre confiance en vous et la renforcer, de la même manière qu’un muscle se développe.

Comment la sophrologie peut m’aider ?

Grâce aux différentes techniques qu’offre la sophrologie, de respiration, de visualisation positive et d’accueil des émotions, vous pouvez retrouver confiance en vous. Ces techniques sont la base de cette méthode.

Tout d’abord, il est important de travailler son ancrage dans l’instant présent, apprendre à trouver sa place et la prendre.

Les personnes qui viennent me voir ont souvent des difficultés à vivre l’instant présent. Si vous êtes dans le passé ou bien même dans l’anticipation de ce qu’il pourrait se passer, vous ressentez donc de la peur (souvent inconsciente).  Ce qui ne favorise pas la confiance et la sérénité.

Un exercice de sophrologie favorisant la confiance en soi est celui des 7 portes. Il permet de se recentrer sur ses sensations corporelles. Ce qui est important c’est ce que vous ressentez à l’intérieur afin d’apporter un regard bienveillant sur vous. Se recentrer vous permet de vous couper des jugements extérieurs.

Un autre exercice, celui du miroir : Visualiser un miroir dans ses mains, le placer au dessus de soi, le porter tout autour du corps, tout en apportant dans ce miroir un regard bienveillant et chaleureux sur chaque partie du corps permet de prendre confiance en soi et travailler sur l’acception de ce qui est. Nous n’avons pas besoin d’être parfait pour s’aimer alors apprenez à vous aimez avec vos propres émotions, vos propres ressentis. Tout est dans l’entraînement afin de développer vos capacités.

Plus vous allez pratiquer ces exercices de sophrologie, plus vous allez apprendre à porter un regard bienveillant sur vous. La confiance en soi, c’est aussi la confiance de toutes ses compétences. Qu’est ce que j’ai réussi ? Quelles sont mes compétences ? etc…

« L’estime de soi est quelque chose de très simple, c’est le respect que vous avez et que vous ressentez de vous-même. » William J. McGrane